• La fibro et le mal au dos

    Par Thibault Renalut

    Les symptômes varient en fonction de la gravité du cas. C’est pourquoi nous vous conseillons de lire cet article avant de décider quel traitement vous allez suivre. Depuis peu, la fibromyalgie est un terme utilisé pour faire référence aux anomalies dues à des irritations musculaires chroniques ; il renvoie aux changements fibreux douloureux qui ont lieu dans les tissus musculaires. Mais pour les patients, il signifie bien plus. Si aucun changement pathologique des tissus musculaires n’est mis en évidence par l’imagerie, ces patients souffrent de douleurs localisées sur des points où le muscle est particulièrement tendre. Tout un tas d’autres symptômes peut se rajouter à cette condition, parmi lesquels fatigue extrême, colopathie fonctionnelle, maux de tête, insomnie et dépression. Bien qu’elle ne soit pas potentiellement mortelle, la fibromyalgie peut constituer un handicap très sérieux si elle n’est pas traitée correctement. Si pour l’instant, aucun traitement ne permet de faire disparaître cette pathologie, le fait de la comprendre permet à ceux qui en souffrent de mener une vie normale. Certains scientifiques affirment que la fibromyalgie se développe suite au virus de la mononucléose et entraîne à son tour le virus Epstein Barr. On a également remarqué que ceux qui présentent cette pathologie l’ont développée peu après un traumatisme émotionnel ou physique, et qu’ils n’atteignent jamais le stade du sommeil profond ou delta, ce qui prive les muscles du repos nécessaire. L’accumulation de ces troubles peut sûrement être à l’origine d’une fibromyalgie, et non le contraire. Dans tous les cas, il est important de ne délaisser aucune piste et de fournir aux muscles les moyens de se remettre grâce à un traitement thérapeutique que nous allons vous présenter. Un patient souffrant de fibromyalgie présente plus de risques de développer d’autres troubles musculaires tels que les tendinites, l’hygroma, les déchirures, les crampes, les spasmes, le syndrome thoracique et bien d’autres troubles liés à la compression des nerfs. Le traitement est semblable à celui mis en place pour les autres troubles musculaires : soutenir et protéger les muscles, les aider à se relâcher et minimiser l’inflammation. Comme un patient atteint est extrêmement sensible, il faut veiller à ne surtout pas aggraver l’irritation en manipulant la zone concernée, sous peine de provoquer une nouvelle crise. Il faut soigner la cause des tensions, limiter la pression exercée sur le corps en corrigeant les mauvaises postures et en prenant garde de ne pas trop fatiguer les muscles. Les patients ne doivent pas être plus actifs que leur condition le leur permet et doivent mettre en place un régime alimentaire équilibré. La plupart des patients les plus actifs le sont grâce à la pratique d’une activité physique régulière. La page consacrée aux thérapies, produits et activités vous donnera plus d’informations pour que vous puissiez améliorer votre état. Mais comme les fibromyalgies diffèrent d’un cas à l’autre, vous devez absolument consulter votre médecin pour déterminer quel traitement vous convient.

    http://www.le-dos.fr/date/2009/09

     

     

    Douleur

     

    « LES 100 SYMPTÔMES DE LA FIBROMYALGIETrouver ses limites avec la maladie »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :